Tous les articles classés dans "Journées d'étude et colloques"

Journée d’études Didier Lockwood, mercredi 3 avril 2019, A330

Actualité de la recherche sur le jazz (III) Hommage à Didier Lockwood (1956-2018). Le jazz dans tous ses états   Université d’Évry-Val d’Essonne, amphi A‑330 Mercredi 3 avril 2019 (10h-18h)   Avec la collaboration du Centre des Musiques Didier Lockwood (CMDL) et de l’ADEJ (Association des Enseignants de Jazz).   Cette journée s’inscrit dans le prolongement des journées d’études « Actualité de la recherche sur le jazz » organisées à l’université Paris-Sorbonne (2014) puis à l’université d’Évry-Val d’Essonne (2016). La troisième édition sera consacrée à Didier Lockwood, figure majeure du jazz français et européen disparue en 2018. Elle rassemblera des chercheurs en musicologie, en philosophie, en sociologie et en sciences de la communication, qui aborderont la carrière musicale du violoniste, mais aussi son activité pédagogique et de ses actions en faveur de la promotion du jazz contemporain auprès du grand public. Une place importante sera également accordée à des témoignages d’acteurs du monde du jazz qui ont joué un rôle important dans son parcours. Les interventions seront ponctuées par des moments musicaux proposés par des étudiants du CMDL qui reprendront et arrangeront des morceaux de Didier Lockwood

Conférence de Luc Charles-Dominique, autour de son ouvrage Les « Bandes » de violons en Europe : cinq siècles de transferts culturels, jeudi 21 mars 2019

A l’occasion de la parution de l’ouvrage Les « Bandes » de violons en Europe : cinq siècles de transferts culturels. Des anciens ménétriers aux Tsiganes d’Europe centrale, chez Brepols Publishers, son auteur, Luc Charles-Dominique donnera une conférence à l’Université d’Evry, le JEUDI 21 MARS DE 13h30 à 15h30 en amphi audio, bâtiment 1ers cycles Voir la présentation sur le site de l’éditeur Luc Charles-Dominique est Professeur d’ethnomusicologie à l’Université Nice-Sophia-Antipolis (Université Côte d’Azur). Ses recherches sont en anthropologie musicale historique (personnage historique du ménétrier, symboliques du sonore), en épistémologie (liens de l’ethnomusicologie et de l’histoire), en ethnomusicologie de la France et de la Méditerranée (anthropologie de la modernité). Cofondateur et président du CIRIEF (Centre International de Recherche Interdisciplinaire en Ethnomusicologie de la France), il est membre de l’Institut Universitaire de France.

Journée de restitution du MOOC, vendredi 7 décembre, 9h30-13h00, amphi A330

Le département Musique et Arts du spectacle vous invite à une journée de restitution du MOOC « L’écoute en jeu(x) : une introduction à la musicologie », le vendredi 7 décembre 2018, de 9h30 à 13h00 en amphi A330 (Bâtiment Premiers cycles). Programme : 9h30 : Présentation de la demi-journée et des intervenants 10h00 : Bernard Lortat-Jacob (ethnologue, Directeur de recherche au CNRS) : « L’oreille de l’ethnologue, études de cas » 10h35 : Dóra Kiss (Docteure en musicologie et en danse, Genève / Nice-Sophia Antipolis) : « L’écoute en trois temps : perceptions de la musique pour la danse » 11h15 : Pause 11h30 : Michèle Castellengo (Directrice de recherche émérite au CNRS) : intervention sur l’écoute et l’acoustique 12h10 : Témoignages étudiants, retours d’expérience 12h30 : Conclusion et table ronde avec les coordonnateurs pédagogiques et l’équipe technique.

Colloque international « Musique et sorties de guerres », 18-19-20 octobre 2018

Colloque international « Musique et sorties de guerres », 18-19-20 octobre 2018, avec la participation de Philippe Gumplowicz et Martin Guerpin (cheville ouvrière de ce colloque, après avoir lancé l’idée de «  Musique et nation »). La signature d’un traité de paix ne coïncide pas nécessairement avec la fin de la guerre : telle est l’hypothèse qui gouverne la notion de « sortie de guerre » développée par les historiens depuis le début des années 2000. À rebours de l’histoire diplomatique traditionnelle, les travaux sur les sorties de guerre interrogent le retour à la paix dans une perspective dynamique, en tant que processus complexe superposant différentes temporalités. Si l’art est parfois interrogé dans ces travaux, la musique en était jusqu’à maintenant absente. Or, la transition entre guerre est paix peut également être observée à travers les restructurations du monde musical et la production d’œuvres appartenant au monde sonore. La création, les pratiques et les sociabilités musicales, la consécration de nouveaux répertoires ou la reprise d’œuvres iconiques ont pu faciliter les processus de démobilisation culturelle ou, au contraire, les freiner. Le colloque « Musique et sorties de guerres (XIXe-XXIe siècles) » propose de combler, au moins partiellement, ce vide historiographique en explorant des questions…

Monstres en musique : journée d’études le mardi 5 mars 2019

Journée d’études le mardi 5 mars 2019, organisée par Inès Taillandier-Guittard. 9h15 : accueil des participants 9h30 : Présentation de la journée et introduction. 9h45-12h30 : Session 1. Visages et avatars du monstre Giovanna Carugno. “Nell’antro affumicato De’ Ciclopi sudanti”. Monstrosity in the texts of the Italian Baroque secular cantatas Nathanaël Eskenazy. Le monstre sensible ou deux visions de Médée à la fin du xviiie siècle sur les scènes italienne et française : la Toison d’or de Desriaux et Vogel (1786) et Gli Argonauti in Colco ossia la conquista del vello d’oro de Sografi et Gazzaniga (1790). Julien Garde. Le monstre des Lumières coupable de sa monstruosité ? 11h15-11h30 : pause Maxime Margollé. Monstres et monstruosité à l’opéra-comique pendant la Révolution Alban Ramaut. Le monstrueux selon Berlioz Pause-déjeuner 13h30-15h45. Session 2. Monstres bouffons et monstres séducteurs André Lischké. Terrifiant ou hilarant : le dragon Fafner de la Tétralogie. Aurore Flamion. Les Stigmatisés de Schreker, ou l’exploration des masques du monstrueux Anitha Savithri Herr. Rāvaṇa, démon comique ou terrible, dans le théâtre indien  Pause 1. 15h00-15h15 Isabelle Starkier. La séduction scénique de la monstruosité : de Don Juan à Macbeth Raffaele d’Eredità. « Un monstre, mais un monstre qui ne cesse d’être séduisant » : la perception de la femme-fatale dans l’œuvre lyrique de Jules Massenet  Pause 2. 16h15-16h30  16h30-18h00. Session 3. Monstres au cinéma Dominique Escande. En quête de l’inexprimable : la « Bête » de Georges Auric Grégoire Tosser. Monstruosités dramatiques et musicales dans Phantom of the Paradise de Brian de…

Séminaire Fidelio : 2e séance au CNSMDP – 31 janvier 2018

Séminaire Fidelio  – Séance 2 Mercredi 31 janvier,  9 h 00–16 h00 209, avenue Jean Jaurès – 75 019 Paris (Médiathèque Berlioz) Séance organisée par Karine Le Bail – Le Centre d’Histoire culturelle des sociétés contemporaines à L’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines – L’axe RASM « Recherche  Arts Spectacle Musique » du laboratoire SLAM (Département Arts et musique à l’Université d’Évry-Val d’Essonne) – Le Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris – Le Centre Georg Simmel de l’EHESS

Journée d’étude « Notation musicale et corporalité », mercredi 21 mars 2018

Journée organisée par Jean-Christophe Marti, Violaine Anger et Grégoire Tosser. Téléchargez le programme de la journée Matin : 9h45 – 12h45 Accueil des participants à partir de 9h30 Jean-Christophe Marti, introduction. Le corps « dans » la notation musicale ? Notions et renouvellements pluriels à partir de 1950 Grégoire Tosser (UEVE) : L’intégration de la corporalité dans la notation musicale de György Kurtág Geneviève Mathon (UPEM) : Bruno Maderna : jouer et écouter Pause 11h00. Jean-Christophe Marti et une 20aine d’étudiants de L3 (et de L2 sur base volontariat) : Buddha et Gay Guerrilla de Julius Eastman : tentative de lecture sonore Pause déjeuner   Après-midi : 14h00-17h30 Violaine Anger (UEVE) : La note, entre voix, tache et clavier Jonathan Bell (Aix-Marseille) : Earle Brown et André Boucourechliev : le bouleversement des relations entre notation musicale et interprétation Pause Na Zhang (IReMus et Langarts) : Notation chinoise et rapport au corps. Le cas d’une notation vocale du xiie siècle Guillaume Deveney (Aix-Marseille) : Entre notation et jeu instrumental. L’engagement du corps dans l’interprétation stylistique des musiques actuelles amplifiées Jean-Christophe Marti, conclusion   Appel à communication :

Journée « Musique et sorties de guerres », ENS Paris-Saclay, 12 janvier 2018

Troisième volet du projet « Musique et Nation », cet atelier explore les recompositions du champ musical et les usages de la musique dans les périodes de sorties de guerre. Les processus de démobilisation culturelle, les musiques de deuil et les commémorations, les reconfigurations esthétiques et institutionnelles, ainsi que les liens entre musique et diplomatie sont au cœur de la réflexion. Cet atelier est organisé en vue de la préparation du colloque « Musique et sorties de guerres (xixe-xxie siècles) » qui se tiendra à l’Université de Montréal, du 18 au 20 octobre 2018. Des présentations courtes seront suivies d’une discussion collective.

« From Him to Eternity » : trajectoires poétiques et musicales de Nick Cave, journée d’études et de concerts, mardi 20 février 2018

Journée organisée par Matthieu Thibault et Grégoire Tosser, amphi audio Téléchargez l’appel à communication Voir l’annonce sur Calenda Téléchargez le flyer Tous les étudiants et enseignants sont invités à proposer des reprises lors des temps de concert. Une liste d’artistes pertinents a été dressée.  

Pierrot solaire : journée en hommage à Pierre Henry, mercredi 8 novembre 2017

Pierrot Solaire   Journée en hommage à Pierre Henry   Mercredi 8 novembre 2017   Journée d’études et de concerts organisée par le département musique et arts du spectacle Amphi audio, 9h30-18h00   9h30 : accueil des participants 10h00-11h00 : David Jisse : « Pierre Henry et son public » 11h00-11h30 : Nicolas Vérin : « Analyse des Variations pour une porte et un soupir (1963) » 11h30-12h00 : Nicolas Vérin : « Le temps et la répétition chez Pierre Henry »   12h00 : Pause   14h00-14h30 : Nicolas Vérin : « Mes interactions avec Pierre Henry » (entretien avec Michel Bertier) 14h30 : Extraits de Futuristie diffusées sur mini-acousmonium 14h45-15h45 : Mathieu Guillien : « Pierre Henry est-il le grand-père de l’électro ? » (puis table ronde avec le public et les participants) 15h45 : Pause 16h00 : Extrait de L’Apocalypse de Jean 16h15-17h00 : Majdi Bousnina : « Pierre Henry, l’homme mystique » 17h00 : Conclusion, improvisation acousmatique de Michel Bertier   Contact : michel.bertier@univ-evry.fr Téléchargez le programme au format .pdf Téléchargez le compte rendu de la journée, par Louis Bereski-Laurent, étudiant en Master 2 à l’UPEM