Les Batteurs au T2G : offre exceptionnelle pour les étudiants d’Evry !

8 octobre 2017

Les Batteurs

réserver
théâtre déplié — compagnie associée
 

Le T2G propose aux étudiants du département Musique et arts du spectacle de l’UEVE un tarif exceptionnel de 10 euros. Si vous êtes intéressé(e), contactez Madame Laronce : nicole.laronce@univ-evry ou 01 69 47 74 44

 

conception Théâtre Déplié
mise en scène Adrien Béal
collaboration Fanny Descazeaux
avec six batteurs Anthony Capelli, Heloïse Divilly, Arnaud Laprêt,
Louis Lubat, Christiane Prince
et Vincent Sauve

du 12 au 16 octobre
lundi et samedi à 20h, jeudi et vendredi à 20h30, dimanche à 16h avec le Théâtre Gérard Philipe de Saint-Denis
afin d’accueillir mieux et plus$longve}ps Les Batteurs, le TGP et le T2G, centres dramatiques nationaux voisins, unissent pour la première fois leurs forces et leurs moyens
représentations du 18 au 22 octobre au TGP – Saint-Denis


les 12, 13 et 14 octobre, représentations précédées par Le Pas de Bême

plateau 2 – 1h30
Ressaisir le langage à sa source, le montrer dans son jaillissement, c’est-à-dire au plus urgent, voilà ce que propose Adrien Béal avec ce spectacle singulier à bien des égards.
Comme son titre l’indique, la parole n’y est pas portée par des comédiens, mais par six batteurs. Un chœur de batteurs (quatre hommes et deux femmes) pour être plus précis, qui renouent avec l’esprit du théâtre grec pour donner une idée de ce que pourrait être un chœur contemporain. Comme dans la tragédie antique, cette assemblée d’hommes et de femmes parle au nom de la cité, mais d’une cité dont le chef est absent. À partir de situations fictives élaborées collectivement, Les Batteurs entretisse récits et gestes, jeu et musique en un tout parfois éclaté remettant sans cesse en jeu la manière dont le groupe se compose ou se défait. C’est de la participation des individus à l’histoire collective dont il est question. Qui la raconte, qui la porte, qui la fait ? Que ce chœur contemporain soit de surcroît porté par des spécialistes du tempo que sont par définition les batteurs donne au spectacle une dimension de rituel moderne à la fois ironique et sensuel, dont l’énergie intense est profondément communicative.
en savoir + ]
  on en parle
Comment représenter, via les enjeux politiques du moment, ce qu’était autrefois le chœur antique ? La réponse d’Adrien Béal swingue comme une caisse claire (…) Quelle interactivité, au final !
TSF Jazz – Laurent Sapir
Avant / Après
15 octobre après la représentation – au café du théâtre, Le Monstre / carte blanche aux batteurs
Photo © Martin Colombet