Impuls’session #7 : Concert d’improvisation électro
Mardi 17 mars, 18h30, Amphi audio

5 mars 2020

Impuls’session #7 : Concert d’improvisation électro

Ce concert d’improvisation électronique rassemble des professeurs musiciens de l’Université d’Évry : Michel Bertier à l’électroacoustique, Guillaume Roy à l’alto, Pierre Tereygeol à la guitare et Nicolas Vérin à l’électroacoustique. Ils seront accompagnés des étudiant·e·s du département Arts et Musique de l’Université ainsi que ceux des conservatoires 91 Grand Paris Sud.

Ce concert est le résultat de plusieurs séances dirigées par Nicolas Vérin ayant pour thème « Informatique et interactivité en musique ».

BIOGRAPHIE DES MUSICIENS

Michel Bertier – Électroacousticien

Décore avec ses paysages sonores imaginaires façades, ponts, toitures, sous-bois, jardins… en privilégiant le son électroacoustique comme vecteur poétique pour l’architecture et la nature. Également Performeur sur dispositif électroacoustique il accompagne plaisamment poètes et instrumentistes en sculptant en direct leur musicalité acoustique. Directeur adjoint du département de musicologie et d’arts du spectacle de l’Université Paris-Saclay à Évry il y a enseigné la musique et les nouvelles technologies et l’histoire de la musique. Compositeur il défend le son comme personnage pour le théâtre, la danse, la radio, la télévision et plus récemment le cirque avec entre autres Michel Dydim, Susana Lastreto, Antonio Arena, Alain Mollot, Tiina Kaartama, Adrienne Larue, Jean-Pierre Chabrol, Maguy Marin, Julie Dourdy, la chaîne Canal+… et le CNRS.

PS: Sa série « Allô », installations à partir de sonneries de téléphones mobiles reconditionnés, surprennent par leur évocation poétique et leur humour et lui ont valu le prix Coup de cœur 2008 de l’entreprise Orange !

Guillaume Roy – Altiste

« Il est de ces musiciens qui disposent aujourd’hui d’une expérience suffisante pour écrire les plus belles pages du jazz contemporain et surtout improviser sur scène de façon spectaculaire. Depuis plus de deux décennies, il ne cesse d’explorer la relation étroite qui relie l’écriture à l’improvisation, confondant parfois l’un avec l’autre pour offrir une musique toujours novatrice.

Altiste virtuose et iconoclaste, en quête de nouveaux rapports entre des formules orchestrales d’inspiration occidentale et l’improvisation libre, Guillaume Roy est aujourd’hui sur tous les fronts de la musique improvisée contemporaine, sans cesse à la recherche de nouvelles confrontations musicales, artistiques, et humaines. Comme soliste, il a travaillé avec Antoine Hervé, Hasse Poulsen, Jean-Claude Asselin, Pierrick Hardy, Manuel Villarroël, Luc Le Masne, Denis Colin, Didier Petit, Bruno Wilhelm, Joëlle Léandre, Christophe Marguet, Hélène Labarrière, François Raulin, Marc Ducret… »

Extrait de « Culture Jazz », 2012.

Pierre Tereygeol – Guitariste

Né en 1982. Se décidant à une carrière musicale après le bac, Pierre obtient rapidement et brillamment ses prix de guitare classique et jazz au CRD d’Évry Val d’Essonne. Durant ses études il participe à divers projets de musiques actuelles notamment le « Hybrid Workshop » constitué d’étudiants en jazz et son propre sextet « Mobile » qui explore l’écriture contemporaine et l’improvisation libre. Il rejoint « Celinn et l’arbre des songes », un projet mêlant musique indienne et jazz autour du chant de Céline Wadier et avance encore plus avant dans la composition autour d’une instrumentation atypique. Puis, il rencontre Leïla Martial qui lui propose son projet « Baa-Box » pour la guitare électrique et encore une fois la composition. Ensemble, ils font la tournée Jazz migrations 2014 et enregistre un disque. Il travaille aussi avec Florent Corbou et son « Organic Quintet » qui joue un rock progressif répétitif et vient d’enregistrer un album sorti sur le label in circum girum.

Nicolas Vérin – Électroacousticien et claviériste

Direction artistique et pédagogique

Élève de Roger Reynolds à l’Université de Californie à San Diego, ainsi que de Pierre Schaeffer et de Guy Reibel au Conservatoire de Paris, Nicolas Vérin est lauréat des bourses Villa Médicis hors les murs et Fulbright. Il a notamment collaboré avec Pierre Henry, Vinko Globokar, Michaël Levinas, Michaël Jarrell, l’IRCAM et l’INA-GRM. Il a composé de nombreuses œuvres pour des commandes de l’Etat, de Radio-France, et de l’INA-GRM. Ancré dans la musique électroacoustique, Nicolas Vérin écrit aussi des pièces instrumentales et de musique mixte. Son travail se fonde sur le geste musical, la vie et la morphologie du son, et confie une part de créativité aux musiciens. Nicolas Vérin pratique également l’improvisation et l’interprétation électroacoustique. Il enseigne la composition instrumentale et électroacoustique au Conservatoire Iannis Xenakis à Évry. Il est membre du comité artistique du collectif Impulsion.